Vous avez une question à nous soumettre?
Il nous fera plaisir d'y répondre.

 
  Il ne fait aucun doute que la construction de ce pont représentera un atout important dans le développement de tout le territoire à l'est de Tadoussac. J'aimerais juste avoir quelques éclaircissements s.v.p.. Lorsque l'on parle de l'étude d'impacts commandée par le ministère à SNC/Génivar, est-ce qu'on parle uniquement d'impacts environnementales et, ou économiques ? Est-il toujours question de cet automne pour en connaître les résultats ? Est-ce que le gouvernement ou les gouvernements disent n'attendre que cette étude pour entreprendre les travaux ou croyez vous qu'ils vont traîner le tout encore une fois ? Est-ce qu'à ce moment-ci les gouvernements se sont avancés sur une éventuelle participation au projet ? Dans le cas ou les gouvernements ne voudraient pas acquitter la facture au complet, est-ce qu'il a été envisagé de mettre un péage le temps de payer la balance de la facture ? Je ne parle pas ici de privatiser le pont et de remplir les poches d'un éventuel promoteur mais peut-être de rembourser un prêt sans intérêt consenti par le gouvernement et géré par la MRC ? Merci pour ces éclaircissements.
  Réjean Porlier, Sept-Iles
 
  L'étude d'impact en cours couvre tous les impacts
de la construction du pont, environnementaux, socio-économiques et financiers.L'étude ne pourra pas être rendue publique avant la tenue de la 6ième et dernière rencontre du «Comité Consultatif sur l'étude d'impact de la construction d'un pont sur la rivière Saguenay".
Cette rencontre était prévue pour mai 2004, l'échéancier accuse donc actuellement un retard de 16 mois . Les gouvernements ne devraient pas se prononcer avant que l'étude ne soit rendue publique. Le péage est une option qui sera analysée dans le cadre de l'étude en cours.On doit cependant se rappeler que des routes à péage ne peuvent être instaurées que si une route alternative existe, ce qui n'est pas le cas à Tadoussac. Pour la partie de votre question concernant les délais, on doit reconnaître qu'ils seront étroitement dépendants de la dynamique régionale dans ce dossier. L'urgence d'agir est évident pour tous les utilisateurs , cependant , l'étude en cours est faite essentiellement par des non-utilisateurs hors-région. L'absence d'expertise et d'université en région retarde l'évolution du dossier et canalise les budgets de développement routier vers d'autres régions mieux outillées pour influencer les décideurs.
Cependant, soyez rassuré, ce pont sera construit tôt ou tard selon l'énergie que les gens du milieu voudront bien mettre pour activer sa réalisation et la capacité de nos décideurs d'avoir une vision d'avenir pour notre région, le Labrador terre-neuvien et l'Ile de Terre-Neuve.
 
La Société du Pont sur le Saguenay
 
Pourquoi 4 voies et pas de piste cyclable.
  C'est un beau projet, j'en arrive de visiter votre sîte; je suis allé à plusieurs reprises sur la Côte-Nord,et ce jusqu'à Natashquan. la première fois avec la famille, j'avais 5 ans, c'est à ce moment là que j'ai eu le coup de foudre pour les montagnes, les épinettes et la mer et en bonus l'Été les maringoins, c'est là aussi que j'ai eu la piqûre des voyages; Je me souviens de ce petit traversier peinturé noir, une espèce de petit porte-avions dont les bastingages latéraux n'étaient que des poteaux de métal reliés entre eux avec deux rangées de chaînes chacuns et ou seul la cabine vitrée du capitaine, surpassait cette espèce de plate-forme. Nous faisions la traversée sur des eaux d'un bleu-noir agitées avec des morceaux de banquise discoqués allant à la dérive c"était en avril 1961.

Question maintenant!
Lorsqu'on parle grands-Projets, il va de soi que l'on fait allusion à l'industrie, à d'autres méga-projets et au tourisme, cela signifie avant tout circulation motorisée, en regardant un plan de coupe du tablier de cet éventuel pont, j'ai vu qu' il s'agissait d'un pont autoroutier avec terre-plein central, j'ai rien contre les autoroutes, d'ailleur ça ne sera peut-être pas un mal que la A-40 puisse s'y rendre. Mais, est que ce pont comportera un trottoir piétonnier et une piste cyclable? L'accessibilité à tous, il faudrait! D'un amateur de vélo et monteur de projet de pistes cyclables. Pour vous en convaincre visitez le sîte www.velosentiernordsud.com Merci

M-J-Pierre Fortin
  M-J-Pierre Fortin
 
  Le pont aura 4 voies d'abord parce que sa longueur nécessite un tablier suffisamment large pour assurer la stabilité de l'infrastructure. Cependant, l'étude en cours par le consortium SNC-Lavalin-Genivar doit établir si on doit dans un premier temps installer seulement 3 voies et réserver la quatrième voie pour les piétons et les vélos. Il y aurait alors 2 voies montantes de Tadoussac vers Baie Ste-Catherine et un voie descendante vers l'est.Cependant des vents violents soufflent parfois sur le Saguenay et les experts devront peser les avantages et les inconvénients de cette option. Si la piste cyclable n'est pas disponible un service de navette devra être mis en place pour traverser les cyclistes et piétons l'été et les motoneigistes l'hiver.

La Société du Pont
 
La Société du Pont sur le Saguenay
 
Proposition plus économique?
  L'embouchure du Saguenay n'est pas profond il faut faire attention en bateau car le chenal est tres etroit.Pourquoi ne pas se servir des plans du pont de la confédération et installer le pont a cet endroit ceci deviendrait beaucoup moins onéreux et les navires pourraient passer en dessous,il n'y aurait pas besoin de pont suspendu et l'approche est du pont arriverait sur le dessus sabloneux de Tadoussac et le coté ouest pourrait arriver près du quai de Baie Ste-Catherine?
  M, Riverin, Baie-Comeau
 
  Plusieurs options ont été proposées comme celle de construire le pont dans l'estuaire comme vous le proposez . Cette proposition n'a pas été retenue à cause des coûts et des incidences environnementales dont entre autres une route d'approche en plein coeur du village historique de Tadoussac.
 
La Société du Pont sur le Saguenay
 
Est-ce un investissement justifiable?
  Est-il raisonnable d'investir autant d'argent pour construire un pont dans une région éloignée ?
  Louise Gagnon, Montreal
 
  Voilà sans doute un choix de société qui appartient aux décideurs politiques. Cependant voici quelques éléments qui pourraient éclairer leur décision:
1) En 1997, le service de traversier générait un déficit de 6.7 millions, en 2002 celui-ci s'élève à 13 millions plus les coûts d'hivernage du troisième bateau utilisé seulement l'été.
2) Dans l'hypothèse qu'un pont coûte 650 millions et ait une durée de vie de plus de 100 ans. Les coûts évités des traversiers pourraient payer à eux seuls une bonne partie des coûts.
3) Le syndrome de la traverse, les longues attentes au bateau ou dans les pelotons, les détours pouvant atteindre 3.5 heures de déplacement additionnel, occasionnent des accidents et des pertes de temps qui seraient évités par un pont. Les coûts évités en vies humaines, en blessés graves et en accidents tout comme en temps atteindraient plusieurs centaines de millions de dollars sur la durée de vie d'un pont.
4)Enfin les bienfaits pour la compétitivité de nos entreprises et l'émergence et la croissance dans la région de nouvelles entreprises provenant entre autres du tourisme et de la 2ième et de 3ième transformation des ressources de la région,doivent aussi être considérés.
L'étude en cours précisera ces paramètres mais au delà de celle-ci,il est dans l'intérêt du pays d'achever la route transcanadienne vers la province de Terre-Neuve et Labrador plutôt que de limiter son développement dans le seul corridor Montréal-Ottawa-Toronto. D'ailleurs dans les dernières années, les décideurs n'ont-ils par choisi de faire des investissements comparables dans les réseaux routier régionaux?Le pont de l'ILe du Prince Edouard,la route Trans Labrador, la route entre Québec et le Saguenay Lac Saint-Jean en sont des exemples.
En lisant la section enjeux, vous constaterez qu'en définitive , désenclaver le nord-est canadien deviendra rapidement un des investissements les plus rentables que les gouvernements puissent faire . Ceci étant dit sans vouloir réduire l'inmportance des investissements dans les immeubles culturels et gouvernementaux, bibliothèques, salles de concerts des grands centres ou autres.
Bien sur, un tel investissement nécessite une vision d'avenir du pays, de la province et de la région et à ce chapitre,La Société du Pont mise sur la clairvoyance de ses décideurs.
 
La Société du Pont sur le Saguenay
 
As-t-on prévu une voie ferrée sur le pont?
  As-t-on prévu une voie ferrée sur le pont?
  Olivier, Longueuil
 
  Le consortium qui fait l'étude ne le prévoit pas présentement bien que la Société ait déjà posé cette question au promoteur de l'étude, le Ministère des Transports du Québec.Votre question est très pertinente. La Côte Nord a déjà environ 1000 km de voies ferrées qui rejoignent les lointaines villes nordiques de Schefferville, Wabush , Labrador city et Fermont aux villes de Port-Cartier et Sept-Iles sur la côte.Les ingénieurs pourraient prévoir les charges en conséquence et il y aurait déjà l'espace disponible sur le tablier. Cependant le ministère actuellement se concentre sur le transport maritime comme alternative à la croissance du trafic lourd.Un mode de transport moins polluant mais qui induit des délais de livraison beaucoup plus importants qui rencontrent difficilement les exigences des protocoles "juste à temps".Récemment , le journaliste Louis-Gilles Francoeur du journal Le Devoir évoquait l'idée de certains hauts fonctionnaire fédéraux de construire cette voie ferrée d'environ 500 km pour rejoindre Sept-Iles .
Alors les super navires Panamax pourraient décharger à Sept-Iles, un vaste port en eau profonde ouvert à l'année pour faire transiter leurs containers via le chemin de fer. Ceci serait une solution sans doute beaucoup moins coûteuse que de refaire la voie maritime et de creuser le St-Laurent,avec les conséquences incalculables prévues sur l'environnement et les communautés riveraines.Mais pour l'instant, le projet est provincial , ces discussions devraient se faire dès que le gouvernement provincial aura priorisé le projet, permettant ainsi au fédéral de s'impliquer.
 
La Société du Pont sur le Saguenay
 
 
 

© Copyright 2003 - La Société du Pont sur le Saguenay
Conception et réalisation :
Simulation du pont : SIMARD Michel et al (1999)